Protections en blocs artificiels

Blocs de carapaces en béton non armé développés pour répondre aux conditions imposées par le site et aux exigences du projet


1. Blocs artificiels

ACCROPODE™

ACCROPODE™ II

ECOPODE™

CORE-LOC™

ACCROPODE™
(Première génération): "La référence en matière de carapaces monocouches"

ACCROPODE™ II
(Deuxième génération): "Technologie, expérience et rentabilité réunies en un seul bloc de carapace"

ECOPODE™
"La solution de protection du littoral qui se fond dans le paysage"

CORE-LOC™
"Système à haut pouvoir de dissipation de la houle et économique"

2. Présentation des solutions de carapaces CLI

Les systèmes monocouches CLI consistent en des blocs de carapaces en béton non armé spécialement conçus pour la protection des ouvrages côtiers exposés. Leurs qualités combinées produisent des solutions aussi fiables et aussi rentables que les systèmes à deux couches classiques.

Le bloc artificiel en béton ACCROPODE™ , développé par SOGREAH, est le premier bloc de carapace artificiel monocouche largement utilisé dans près de 200 projets à ce jour. En savoir plus

Cette technologie s’est avérée fructueuse sur un grand nombre de projets de digues dans le monde au cours des 30 dernières années, avec une bonne stabilité hydraulique et une robustesse éprouvée en utilisant le béton de masse ordinaire. Pionnier de la technologie monocouche, ce bloc artificiel est devenu la référence pour les carapaces de digues actuelles.

ACCROPODE™ II A partir de l’expérience acquise avec l’ACCROPODE™ de première génération sur un grand nombre de projets, la forme de l’ACCROPODE™ a été améliorée pour faire un nouveau pas en avant : En savoir plus

Inventée et brevetée par SOGREAH en 1999 pour des sites particulièrement exposés et des conditions de travail difficiles, la nouvelle génération connue sous le nom d’ACCROPODE™ II a été mise à disposition pour des applications industrielles en 2003-2004.

Sa forme optimisée augmente naturellement l’imbrication et de nouvelles caractéristiques minimisent le basculement et le tassement, maximisent la dissipation de l’énergie, réduisent la réflexion de la houle et le ressac/franchissement.

Une méthode de pose simplifiée a été établie car on obtient plus naturellement la disposition aléatoire de chaque bloc, avec moins de contraintes en termes d’orientation, ce qui permet de poser les blocs beaucoup plus rapidement sur le site en appliquant des règles simples. Les projets réalisés à ce jour confirment que les carapaces construites répondent parfaitement aux critères d’acceptation quelles que soient les contraintes du site et les objectifs de production.

ECOPODE™ Du fait de son apparence semblable à de la roche et de sa couleur ajustable, le bloc ECOPODE™, breveté en 1996, permet de répondre aux exigences esthétiques de sites sensibles et s’harmonise au mieux avec le paysage environnant. En savoir plus

En outre, la plupart des améliorations apportées au bloc ACCROPODE™ II sont issues du développement du bloc ECOPODE™. L’aspect rocheux du bloc ECOPODE™ améliore l’apparence naturelle de ce système artificiel et sa discrétion dans des sites sensibles tels que les ports de plaisance, les ouvrages de défense du littoral et les sites de mise en valeur des terrains gagnés en mer zones urbaines. Les Maitres d’Ouvrages peuvent choisir la texture d’aspect rocheux et la couleur qui conviennent le mieux au paysage environnant.

Plusieurs textures d’aspect rocheux peuvent être obtenues : calcaire, grès et basalte, avec les couleurs typiques correspondantes. Pour les projets très sensibles, la texture et la couleur exacts de la roche peuvent aussi être reproduites pour répondre aux exigences du Maitre d’Ouvrage.

  • Les carapaces ECOPODE™ consomment 3 à 4 fois moins de matériaux que les carapaces de roche naturelle de stabilité équivalente, réduisant ainsi les contraintes, les couts et les impacts liés à l’extraction et au transport d’enrochements, néfastes pour l’environnement (nuisances en tous genres).
  • L’ECOPODE™ peut être posé dans la partie supérieure visible des digues, au-dessus de la basse mer, au-dessus les blocs ACCROPODE™ II qui présentent une géométrie similaire. Tout comme les blocs ACCROPODE™ II, les autres atouts des blocs ECOPODE™ sont leurs performances hydrauliques améliorées, leur plus grande robustesse et leur pose simplifiée. Ces aspects ont été vérifiés et validés depuis 2003 par des études spécifiques et en conditions réelles.
  • L’apparence rocheuse des blocs ECOPODE™ nécessite un type de moule spécifique. SOGREAH a mené des recherches et des tests pour concevoir le moule le plus adapté pour reproduire cette forme complexe et répondre économiquement aux contraintes du chantier.
  • Le moule a évolué, à partir du premier moule ECOPODE™ en acier avec revêtement en polyuréthane à l’intérieur, jusqu’au moule actuel, constitué de deux coques symétriques en fibre de verre, soutenues par une ossature en acier en forme tubulaire montée sur roues. Ainsi, l’intérieur des coques est constitué de revêtements appropriés permettant d’obtenir l’apparence de la roche.

Le bloc de carapace CORE-LOC™ a été développé et breveté au milieu des années 1990 par l’US Army Corps of Engineers et leur Laboratoire côtier et hydraulique. En savoir plus

  • Il est désormais largement utilisé pour les projets de digues nécessitant une défense fiable et rentable.
  • Ce bloc de carapace est idéal pour les sites exposés à une houle modérée.
  • Le taux de porosité élevé (60% de vide) dans la carapace réduit le franchissement et permet ainsi une dissipation de l’énergie de la houle particulièrement efficace.

3. Tailles standards

Les dimensions standards des blocs ACCROPODE™ vont de:
0,8 à 28 m³
Les dimensions standards des blocs ACCROPODE™ II vont de:
1,0 à 28 m³
Les dimensions standards des blocs CORE-LOC™ vont de:
1,0 à 11 m³
Les dimensions standards des blocs ECOPODE™ vont de:
1,0 à 10 m³
Les volumes unitaires indiqués sont des valeurs standards. Cependant, d’autres valeurs peuvent être obtenues pour répondre aux besoins de chaque projet, notamment d’autres dimensions unitaires déjà utilisées par le passé, pour lesquelles des moules sont déjà disponibles.

4. Stabilité hydraulique

Pendant la phase de conception, les coefficients de stabilité sont dépendants de la densité de pose réalisable sur le site.

  ACCROPODE™ ACCROPODE™ II CORE-LOC™ ECOPODE™
Les valeurs Kd standards de Hudson recommandées pour les conditions de houles peu déferlantes ou non déferlantes sont les suivantes : - 15 en sections courantes de digues
- 11,5 en musoirs
- 16 en sections courantes de digues
- 12,3 en musoirs
- 16 en sections courantes de digues
- 13 en musoirs
- 16 en sections courantes de digues
- 12,3 en musoirs
Le nombre de stabilité de Van Der Meer recommandé est le suivant : NS = HS/(∆ Dn50)= 2,7  NS = HS/(∆ Dn50)= 2,8  NS = HS/(∆ Dn50)= 2,8  NS = HS/(∆ Dn50)= 2,8

 Avec :

  •    HS = hauteur de houle significative
  •    ∆ = masse volumique relative
  •    Dn50 = diamètre nominal

Ces coefficients sont valables pour des talus de carapaces de 3H/2V à 4H/3V. Néanmoins, en cas de houles déferlantes et de pente des fonds supérieure à 1 % des coefficients adaptés seront toutefois appliqués.

5. Robustesse

La distribution des contraintes dans le bloc a été  analysée lors de la phase de développement, grâce aux études comparatives aux éléments finis et les essais de chutes en grandeur nature, réalisés  avec du béton de masse pour vérifier la robustesse du bloc.

L’expérience acquise sur près de 200 projets a démontré l’excellent comportement de l’ACCROPODE™.

Les études comparatives aux éléments finis ont démontré que le bloc ACCROPODE™ II présentait une robustesse exceptionnelle grâce à sa forme permettant une excellente répartition des contraintes dans le béton, que ce soit en phase de fabrication et de pose, que durant la vie de l’ouvrage. C’est un avantage indéniable dans l’analyse économique globale, la fiabilité et l’évaluation des risques d’un tel système de protection.

La qualité structurelle de l’ECOPODE™ peut différer légèrement selon le type de revêtement d’aspect rocheux retenu. Cependant, la résistance structurelle minimale du bloc requise sera au moins égale à celle du bloc utilisé sous l’eau, puisque la forme et l’effet de surface ont été conçus en conséquence.

6. Aspects pratiques

Choisissez un type de bloc pour voir ses aspects pratiques :

ACCROPODE™
ACCROPODE™

ACCROPODE™ II
ACCROPODE™ II

ECOPODE™
ECOPODE™

CORE-LOC™
CORE-LOC™